Mal à la hanche ? Et si c'était la tendinite du moyen fessier ?

Moins connue que la tendinite achilléenne ou l'épicondylite, la tendinite de la hanche est cependant relativement fréquente dans le milieu sportif. Causée par une inflammation du tendon du muscle moyen fessier, elle n'épargne cependant personne. Heureusement, elle peut être traitée et soulagée efficacement en prenant rendez-vous avec un ostéopathe. De plus, lors de la séance, vous bénéficierez de conseils adaptés pour éviter que votre douleur à la hanche ne revienne.

La tendinite de la hanche ou du moyen fessier

Le moyen fessier, un muscle de la hanche

Le muscle moyen fessier ou "muscle moyen glutéal" se situe en haut de la jambe, sur l'extérieur de celle-ci. Il s'étend donc du haut de la fesse jusqu'à la base de la hanche. Il s'insère sur la crête et l'aile iliaques (L'os iliaque est l'os principal de la hanche.) et descend jusque sur le côté du grand trochanter, la partie ronde située en haut du fémur et sur sa partie externe. Le muscle moyen fessier permet de maintenir le bassin à l'horizontale, notamment lorsque l'on est en appui sur un seul pied et lors de la marche. Il absorbe également les contraintes à chaque fois que nos jambes entrent en contact avec le sol.

Une douleur à la hanche

Qu'est-ce qui cause la tendinite de la hanche ?

La tendinite de la hanche est due à l'inflammation du tendon qui relie le moyen fessier au grand trochanter (fémur). Une tendinopathie est souvent causée par un mouvement répétitif. Concernant la hanche, plusieurs situations peuvent générer des tensions anormalement élevées au niveau du muscle moyen fessier. C'est notamment le cas lorsque l'activité sportive occasionne des sauts fréquents ou des mouvements de cisaillement comme dans la course à pied, ou encore lorsque les mêmes gestes sont effectués à de nombreuses reprises sur une chaîne de travail, tout en étant debout. Certains antécédents médicaux comme des entorses à la cheville ou au genou sont également susceptibles de déclencher une tendinite de la hanche.

Quand une douleur à la hanche vous empêche d'avancer

La douleur causée par la tendinite de la hanche est ressentie à la base du muscle moyen fessier et peut se diffuser le long de la jambe jusqu'au genou, voire parfois même jusqu'à la cheville. Au départ, elle apparaît lorsque la personne reste debout de façon statique, ou lorsqu'elle court ou marche. Suivant l'évolution de la tendinite, la douleur peut devenir gênante, rendant difficile le fait de monter un escalier, voire impossible celui de poser le pied par terre. Elle peut même entraîner l'impossibilité de dormir sur le côté touché par la tendinite. Le passage de la position assise à debout, notamment lorsque vous descendez de voiture peut être particulièrement douloureux. Le fait de s'appuyer sur le pied correspondant au côté touché par la tendinite peut également être très inconfortable. Enfin, si l'inflammation du tendon revient de façon régulière et devient chronique, celui-ci va avoir tendance à se fragiliser. Cela va alors remettre en cause le fonctionnement des articulations en lien avec celui-ci, comme celle du genou, par exemple.

Votre ostéopathe pour éliminer la tendinite de la hanche

Rechercher la cause pour traiter efficacement

Votre ostéopathe va commencer par effectuer un diagnostic différentiel pour s'assurer qu'il est bien face à une tendinite. En effet, ce type de pathologie peut parfois être confondu avec une sciatique ou de l'arthrose de la hanche. En cas de doute, il pourra éventuellement vous demander d'effectuer des examens complémentaires comme une IRM ou une échographie. Une fois le diagnostic de tendinite confirmé, votre ostéopathe va rechercher ce qui peut en être à l'origine comme :

  • des chaussures ou des semelles inadaptées à l'activité pratiquée,
  • un entraînement insuffisant ou une pratique sportive trop intense,
  • un geste délétère répété trop souvent,
  • un déséquilibre postural,
  • la présence d'une prothèse de hanche,
  • un accident ou un traumatisme,
  • etc.

Tendinite de la hanche

Un traitement ostéopathique adapté à chaque cas

Le praticien va ensuite commencer le traitement en lui-même qui sera, bien sûr, adapté en fonction du résultat de ses tests. Si, par exemple, il a détecté un problème de positionnement, il va travailler sur les chaînes musculaires pour rééquilibrer la posture. Il va également vérifier s'il n'y a pas de tensions excessives au niveau du genou, de la cheville ou du pied et il les éliminera s'il y a lieu. La souplesse et la santé de votre muscle moyen fessier dépend également de ceux de votre abdomen, puisque ceux-ci s'insèrent aussi sur le bassin. C'est pourquoi votre ostéopathe va vérifier l'ensemble de votre sangle abdominale et vous envoyer vers un kinésithérapeute pour un éventuel renforcement de vos abdominaux. Votre praticien peut éventuellement vous conseiller de consulter un podologue s'il estime que des semelles pourraient améliorer votre posture et empêcher le retour de la tendinite de la hanche.

Suivre les conseils de votre ostéopathe pour empêcher les récidives

Il existe un certain nombre d'actions à mettre en place pour réduire le risque de déclencher une nouvelle tendinite de la hanche. C'est la raison pour laquelle votre ostéopathe va, par exemple, vous encourager à boire plus d'eau, notamment si vous faites du sport. En effet, lorsque les tendons sont déshydratés, ils perdent leur souplesse et sont donc plus facilement sujets à l'inflammation. D'autre part, évitez de croiser vos jambes lorsque vous êtes assis, et ce, d'autant plus si vous avez un travail sédentaire. En effet, cette position accroît les contraintes subies par le muscle moyen fessier. De plus, cette position est très mauvaise à plus d'un titre. En déséquilibrant le bassin, elle entraîne des tensions au niveau des lombaires ce qui peut conduire à déclencher une lombalgie, voire même être à l'origine d'une hernie discale.

Si elle n'est pas soignée rapidement, la tendinite de la hanche peut rapidement devenir handicapante et provoquer des lésions définitives au niveau du tendon du moyen fessier, ainsi que sur les articulations voisines. Pour éviter d'en arriver là, il est essentiel de consulter un ostéopathe dès les premières douleurs. En effet, celui-ci, par la connaissance qu'il a des différentes interactions entre les structures de votre corps, sera en mesure de vous soulager efficacement et durablement.

Les conseils donnés dans cet article ne se substituent, en aucun cas, à un diagnostic posé par un médecin ou par tout autre professionnel de santé, ni à un traitement médical.