Deprecated: Using unregistered function "rtrim" in a template is deprecated and will be removed in a future release. Use Smarty::registerPlugin to explicitly register a custom modifier. in /var/task/dest/osteo2ls-core/vendor/smarty/smarty/libs/sysplugins/smarty_internal_templatecompilerbase.php on line 651
Mieux vivre avec une prothèse de hanche grâce à l'ostéopathie - Blog Osteo2ls

Mieux vivre avec une prothèse de hanche grâce à l'ostéopathie

Si l'on vous a annoncé que vous deviez subir une intervention chirurgicale visant à remplacer votre hanche par une prothèse, en prenant dès maintenant rendez-vous avec un ostéopathe, vous allez préparer votre corps à mieux accueillir celle-ci. De plus, après l'opération, le suivi ostéopathique vous assurera de récupérer totalement l'usage de votre hanche.

Pourquoi se faire poser une prothèse de hanche ?

À quoi ressemble une prothèse de hanche ?

Pour rappel, la hanche est une articulation qui fait le lien entre le bassin et la jambe. Elle relie deux os : l'os coxal (ou iliaque) et le fémur. Les os coxaux sont en contact avec le sacrum et le coccyx, en arrière, et se rejoignent vers l'avant pour former la symphyse pubienne. L'ensemble forme le bassin. Chacun des iliaques présente un creux sur leur face extérieure, dans lequel s'insère la tête du fémur. Celle-ci ressemble à une demi-sphère. Ces deux surfaces glissent l'une sur l'autre grâce au cartilage dont elles sont recouvertes. C'est ainsi que l'articulation peut bouger. La prothèse de hanche va reprendre différents éléments de cette articulation, elle est souvent en trois parties :

  • La cupule : cette pièce semi-hémisphérique, généralement en titane, présente une surface en polyéthylène ou en céramique. C'est elle qui va remplacer la tête fémorale et qui va venir s'insérer dans l'os iliaque.
  • La tige fémorale, en titane, en acier ou fabriquée dans un alliage chrome-cobalt, va venir s'insérer dans le fémur.
  • La tête prothétique, en forme de bille, va faire le lien entre la cupule et la tige.

Prothèse de hanche

Quels sont les signes qui indiquent que vous avez besoin d'une prothèse de hanche ?

En général, les deux symptômes principaux qui vont vous mettre sur la piste du remplacement de votre articulation par une prothèse de hanche, sont la douleur et la raideur. Le premier signe se manifeste souvent sous la forme de douleurs inguinales (au niveau de l'aine), qui sont liées au mouvement de la marche. Elles apparaissent tout d'abord tardivement, une fois que vous êtes au repos, puis de plus en plus tôt jusqu'à survenir pendant que vous marchez. Vous pouvez aussi les retrouver lorsque votre hanche est fléchie, au moment d'enfiler vos chaussures, par exemple. Ces douleurs sont également susceptibles d'être ressenties vers la fesse et de descendre jusqu'au genou. La pathologie va ensuite évoluer vers le second symptôme. L'articulation va se faire de plus en plus raide, ce qui va devenir handicapant et limiter la flexion de la hanche. Vous ne parviendrez plus à réaliser certains gestes, comme celui de nouer vos lacets, par exemple. La marche devient aussi compliquée, ainsi que la pratique sportive.

Qu'est-ce qui cause les douleurs à la hanche ?

Les douleurs à la hanche sont généralement causées par de l'arthrose au niveau de la hanche ou "coxarthrose". Sous l'action de contraintes répétées, le cartilage va peu à peu s'user, ce qui va occasionner des frottements excessifs sur certaines zones de l'articulation et engendrer des douleurs. L'usure du cartilage étant irréversible, la seule solution pour retrouver l'usage de votre hanche est d'en passer par une intervention chirurgicale. Au cours de celle-ci, votre articulation va être remplacée par une prothèse.

L'ostéopathie pour vous aider avant et après la mise en place de votre prothèse de hanche

Votre ostéopathe pour vous préparer à l'opération de prothèse de hanche

L'usure du cartilage a pour origine un déséquilibre qui a entraîné des contraintes anormales sur l'articulation de votre hanche. Si celui-ci n'est pas corrigé, la récupération ne pourra en aucun cas être totale après la mise en place de la prothèse. L'ostéopathe va donc rechercher les causes sous-jacentes de l'arthrose qui peuvent être liées, par exemple, à un problème du transit intestinal, à des tensions au niveau d'un ou plusieurs organes pelviens ou à une mauvaise posture. Votre praticien va donc commencer par rétablir la position physiologique de votre tête et de votre colonne vertébrale, dont dépend l'équilibre du bassin et, en conséquence, le bon positionnement de la hanche. Il va également utiliser des techniques d'ostéopathie viscérale pour travailler sur les organes. Une fois cette approche globale réalisée, le praticien pourra s'intéresser plus précisément au bassin et à la hanche, de façon à rétablir l'équilibre entre les différentes structures et à en réduire au maximum les contraintes. D'autre part, comme il est normal de se sentir anxieux à l'approche de toute intervention chirurgicale, votre ostéopathe pourra aussi vous aider à vous détendre et à réduire votre stress. Enfin, la marche restant la meilleure préparation pour votre opération, votre ostéopathe vous encouragera à marcher chaque jour, évidemment suivant vos possibilités, et toujours en étant attentif à ne pas augmenter la douleur.

Douleur à la hanche

Votre ostéopathe pour vous aider à vous adapter à votre prothèse de hanche

Après l'opération, votre ostéopathe peut vous aider à plusieurs niveaux. Tout d'abord, il est possible que des douleurs persistent plusieurs semaines après votre retour à la maison. La priorité de votre ostéopathe va donc être de les réduire au maximum pour, au final, réussir à les faire disparaître totalement. Pour cela, il vérifiera l'ajustement de votre prothèse avec votre articulation et relâchera les muscles qui ont pu être contractés par la douleur ou suite à l'opération. Il agira aussi sur les tissus cicatriciels pour leur redonner de l'élasticité et éliminer toute gêne autour de la cicatrice. D'autre part, votre ostéopathe pourra également être appelé à limiter les effets secondaires des médicaments que vous aurez pris lors de votre séjour à l'hôpital, comme des brûlures d'estomac ou des troubles au niveau de vos intestins. Si, à cause de votre prothèse, vous rencontrez des difficultés à trouver une position confortable pour dormir, il pourra aussi vous indiquer comment faire pour avoir un sommeil serein. Votre ostéopathe saura aussi vous conseiller sur votre capacité à reprendre certaines de vos activités. Ainsi, si vous êtes sportif, il sera en mesure de vous dire à quel moment vous pourrez envisager de redémarrer votre pratique. Il faut savoir qu'en général, il est préférable d'attendre un mois pour refaire du vélo et au moins 3 mois pour la course à pied.

Que ce soit en pré-ou en post-opératoire, l'ostéopathe dispose de nombreux atouts pour, d'une part, soulager vos douleurs à la hanche et, d'autre part, augmenter la capacité de votre corps à accepter sa toute nouvelle prothèse. De plus, en mettant en place un suivi ostéopathique, vous retrouverez vos sensations d'avant la prothèse, à tel point que vous pourriez même réussir à oublier que vous en portez une !

Les conseils donnés dans cet article ne se substituent, en aucun cas, à un diagnostic posé par un médecin ou par tout autre professionnel de santé, ni à un traitement médical.