Your browser does not support JavaScript!
  1. Accueil
  2. Régions
  3. Grand Est
  4. Ardennes
  5. Ostéopathes à Vireux molhain (08320)

Page précédente 1 Page suivante

Un ostéopathe fait-il forcément craquer ?

Non.

L'une des notions fondamentale de l'ostéopathie est que le thérapeute est là pour donner les clefs au corps du patient afin qu'il s'auto-guérisse. Il est parfois nécessaire de faire craquer> pour aider une articulation à se normaliser, mais cela ne se fait pas systématiquement. Il dépend du couple patient/thérapeute.

Certains ostéopathes, quand ils deviennent patient, ne sont pas à l'aise avec ces techniques. Ils se mettent donc à la place des patients et n'aiment pas leur procurer ce genre de techniques. Il s'agit aussi de l'action que l'on cherche à avoir sur le patient. En effet, des techniques douces vont demander plus d'énergie au patient pour qu'il les intègre alors que les techniques qui font craquer en demandent beaucoup moins.

D'autre part, il est tout à fait possible, pour le patient, de refuser cette pratique quel que soit le moment de la consultation et ce choix peut être bien entendu évolutif.

Comment se déroule une consultation ?

Une consultation ostéopathique se passe en 3 temps :

 • La prise de contact et L'interrogatoire : durant cette phase votre ostéopathe de Vireux-Molhain vous pose un tas de questions. Votre état civil, votre environnement pro et perso tout est passé au peigne fin. Il vous interrogera également sur vos antécédents médicaux / chirurgicaux / familiaux. Ça, c'est pour le général. En ce qui vous concerne vous plus précisément et votre motif de consultation le praticien vous questionnera sur la localisation, l'intensité, l'évolution du problème… mais aussi un tas d'autres questions dont vous ne verrez pas forcément la lien avec vos problèmes (exemple pour un problème de lombaire : est-ce que vous grincez des dents la nuit ?)

 • Les tests : vous passez en sous-vêtement (ou pas cela dépend des ostéopathes mais cela reste rare) et l'ostéopathe évalue votre posture debout, assis et allongé. Il vérifie ensuite certaines structures anatomiques plus ou moins éloignées de la zone de douleur (la zone bloquée n'est pas toujours la zone ou ça fait mal, la zone qui fait mal et qui est douloureuse car elle est plus fragile)

 • Les corrections : le praticien vient traiter la lesion responsable (partiellement ou en totalité) du mécanisme de douleur qui s'est mis en place.

Vous ne trouvez pas votre ostéo ?

Faites-lui découvrir ce service et nous le contacterons pour vous.

Recommander mon osteo

Vous êtes ostéopathe ?

Inscrivez-vous pour apparaître dans la liste.

Je m’inscris !